Transat AG2R – 12° jour

Changement de stratégie aujourd’hui. Plutôt que de continuer à descendre au Sud pour suivre le peloton, j’ai pris le parti de prendre une route plus directe à l’ouest. On verra si cela sera payant…
Le bon choix était visiblement de longer les côtes portugaises et marocaines…

Escapade30

Quand les pros se prennent au jeu :

Je n’étais pas du bon côté… Je suis parti à l’ouest et ça passe à fond au sud c’est-à-dire pour ceux qui étaient à l’est le long des côtes africaines. Pour tout dire, ça m’a bien agacé car au final, tu te prends bien au jeu. On s’est fait piéger par l’anticyclone sur les Canaries. Après c’était compliqué de repartir à l’est. Et puisi, j’étais dans un groupe où il y avait Eric PERON et Armel Le Cleac’h. Ça m’a motivé, je ne voulais pas perdre le contact. Le jeu fait réfléchir, on se demande si ça ce serait passé comme ça sur la vraie Transat AG2R LA MONDIALE. Est ce qu’on aurait eu les mêmes conditions météo ? Est ce qu’on aurait fait les mêmes choix ? C’est sympa. Tu travailles ta météo, tu aiguises tes réglages d’angles, tu travailles sur Adrena. Ça nous permet de garder un contact avec notre boulot. Je n’ai pas poussé totalement l’investissement quand même et je n’y passe pas trop de temps dans la journée. Mais je suis content de participer. J’ai des petits messages de connaissances qui me disent salut ou de joueurs qui sont à côté de moi et qui sont ravis de naviguer à côté d’un skipper pro, c’est sympa. Ils sont au contact des pros, ils sont contents de se dire qu’ils naviguent pas si mal. Ce qui est vrai d’ailleurs ! Beaucoup naviguent vraiment bien ! En tout cas, le jeu occupe un peu en temps de confinement. C’est ludique. Mais j’aimerais quand même bien finir devant les copains Rico Péron, Armel ou les gars de Macif Course au Large !

Martin Le Pape, skipper Macif

Sauver, prévenir, former : les missions complémentaires de la SNSM

La SNSM, est la plus importante structure organisée de sauvetage maritime en France. Elle assure des missions de sauvetage en pleine mer mais aussi la surveillance des plages durant l’été.

Marins, sauveteurs mais aussi secouristes pour assurer les premiers soins aux vacanciers sur les plages, forte d’environ 6500 membres répartis dans 255 stations de sauvetage et une trentaine de centres de formation.

La flotte de la SNSM comprend environ 150 bateaux de différentes catégories et environ 450 Canots pneumatiques.

La SNSM assure environ 40% des sauvetages en mer. Le reste des secours est principalement assuré par d’autres navires, puisqu’il est d’usage en mer de dérouter les navires pouvant être le plus rapidement sur zone, les délais d’intervention en mer étant sans commune mesure avec les temps de transport terrestre. D’autres organismes sont par ailleurs amené à assurer les secours en mer : la marine nationale, les douanes, les pompiers, les CRS pour ne citer que ces quelques exemples.

Chaque année, 2500 bateaux et près de 9000 personnes doivent être secourus en mer (dont près de 15% sont des véliplanchistes). On estime qu’il y a entre 600 et 800 personnes parmi elles qui étaient en danger de mort réel et qui doivent leur vie aux sauveteurs en mer.

Pour en savoir plus :
https://www.snsm.org/sauver-prevenir-former-les-missions-complementaires-de-la-snsm


Rejoignez notre skipper Escapade30 sur https://www.virtualregatta.com/fr/offshore-jeu/ et notre Team St Régis (code 30520)

Le site officiel de la transat ag2r : https://transat.ag2rlamondiale.fr/